Éditions Chèvre-feuille étoilée - Livres De Femmes

Puisqu'on a marché sur la lune

Alexa Faucher

Éditions Cèvre feuille étoilée

En librairie

Éditions Chèvre-feuille étoilée - Livres De Femmes

Merci beaucoup aux éditions Chèvre feuille étoilée pour l'envoi de ce roman majestueux.

Éditions Chèvre-feuille étoilée - Livres De Femmes

Mon avis :

Le relationnel mise son atout et les flottements des aiguilles se meurent sur les pendules. Nécessaire, clairvoyant, superbe, « Puisqu’on a marché sur la lune » est un roman grave, d’ombre et de lumière. Un hymne à la maternité. Le pouvoir filial et l’amour vrai.

« Nohé marche sur le bitume de Paris ». Femme orpheline devenue. Héloïse, sa mère, cendres devenues. Nous sommes en 2039, « Nohé arpente la ville sans savoir où elle va. » Biche aux abois, blessée dans sa chair enfant, un père incestueux. L’as de pique, les décadences, spirale, l’enfant devra apprendre avant de comprendre l’irrévocable.

Le récit à deux voix, mère et fille, content leurs vies. Siamoises-lianes, les résistances à fleur de peau, les batailles et l’expérience de la résilience en devenir.

Nohé détient les carnets de sa mère. Héritage et transmission, la parole se libère. L’épistolaire initiatique, les vérités éclatées comme des bulles de savon.

Sans pathos, ce récit de femmes est une passerelle, myriade et pouvoir. Prévenir, étreindre, dévoiler, oser, éduquer et élancer Nohé dans la vie coûte que coûte, libre et affirmée, indépendante et guérie.

« Héloïse, mère dragon, tu combats et tu ne souffres pas. » »Et tu attendes que le juge décide. »

héloïse n’aura de cesse de déménager avec Nohé. De Paris, Bordeaux, Nantes, New York, s’éloigner de ce père, pousser l’enfant dans le dos. Pas après pas, subrepticement, inculquer les valeurs féministes. L’indépendance-persiennes, femme-clairière.

« Héloïse ménageait ses effets mais pas toujours leurs suites. » « Et elles étaient parties. »

« Chacun d’entre nous est seul, et aucune de nos vies n’a de sens. »

Héloïse, mère pélican, écrit l’exutoire, les passations, l’amour-horizon, les clés pour survivre lorsque les vagues frappent, ressacs et turbulences.

« Apprends à aimer la solitude, parce que c’est ta seule alliée objective. La seule qui ne te ment pas... Apprends à aimer ta solitude. C’est la seule qui t’aimera autant que moi je t’aime. »

Ce roman d’utilité publique est l’histoire de toutes un jour certain. Ici, nous sommes dans un puits de lumière. Toutes, femmes et alliées dans cette trame tresse de blé. Miracle infini, le levier des possibilités, puisqu’on a marché sur la lune. Miracle maternel, cercle infini des mansuétudes. Tout est dans les mots, les paroles d’elles, Héloïse et Nohé, mère et fille approuvant ce bel éloge existentiel. La polyphonie bouleversante, criante du désir de ténacité est d’une force inouïe.

Ce sensible et pur roman, authentique devrait se blottir et vite contre chacune des femmes de ce monde. Éminent, touchant et crucial, aux obsessions cardinales est une urgence de lecture. Alex Faucher « écrit des vies de femmes, avec un goût particulier pour la narration intime à la 1ère personne ». Un premier roman piédestal, les croisements des destinées et des bouquets d’altruisme. Publié par les majeures Éditions Chèvre feuille étoilée. En lice pour le prix Hors concours 2022/2023 des Éditions Indépendantes.